top of page

ANIMISME, TOTÉMISME OU PLAISIR DE CRÉER ?

Grands animaux et herbivores sont majoritairement représentés et étrangement, les humains sont peu présents. On trouve aussi de nombreux signes abstraits, des esquisses de créatures humanoïdes, beaucoup de vulves féminines stylisées et des empreintes de mains. Plusieurs thèses ont été formulées pour approcher le mystère de l'art préhistorique. 

  • L'abbé Breuil pense que ces représentations cherchent à s'assurer une chasse fructueuse mais étonnamment, peu d'animaux blessés ou mort sont figurés.

  • Jean Clottes, expert de l'art pariétal avance l'hypothèse d'une communication avec les esprits de la nature : les grottes seraient des sanctuaires dans lesquels, un chaman entre en communication avec les esprits par des rituels ; les peintures,  des représentation symboliques destinées à favoriser les rites ou la restitution des visions hallucinatoires.

  • Patrick Paillet, maître de conférence au Muséum d'histoire naturelle de Paris avance deux mouvements : l'un naturaliste (l'art du chasseur, motivé par un plaisir plastique) et l'autre symboliste associé aux rites.

  • Grabriel de Mortillet milite pour l'explication de l'art pour l'art, le plaisir de peindre.

La préhistoire peut éclairer

le mystère de l'homme

        Je pense que toute époque ou toute existence avec ses défis peut dire quelque chose du mystère de l'homme. Le tout est d'envisager un autre prisme que ce que l'on appelle évolution ou progrès dans un rapport linéaire au temps (i.e. ayant un début et une fin). Sans entrer plus avant dans ces considérations, il suffit de noter la permanence de certaines interrogations depuis l'aube de l'humanité : d'où venons nous et où allons nous ou encore qu'est-ce que être humain ?  Ces questions que l'on relègue souvent dans les limbes de la philosophie imprègnent en réalité tous nos choix. Je choisis tel métier, j'oriente mes enfants vers tel cursus ou je décide de construire une famille, autant de décisions qui implique une vision du monde (donc du sens de notre existence et de ce que cela implique d'être humain ) consciente ou inconsciente. Et depuis l'invention du feu, du biface ou de l'écriture, aucun choix n'est sans conséquence. 

Dans un premier temps, j'avais commencé par l'art de la préhistoire.  Et justement, La première grotte ornée fut découverte en 1878, à Altamira en Espagne. Depuis, d'autres ont été mises à jour sur le reste du globe, la plupart se situent en Europe (France et Espagne).

De -40 000 ans à -1 100 ans, des ours, des rhinocéros, des cochons sauvages en passant par des bovidés, des mains négatives et de curieux points rouges, d'un continent et d'une période à l'autre, l'art des cavernes présente une grande richesse et une certaine unité. On observe un grand souci esthétique et une démarche pensée et maîtrisée : précision anatomique,proportions, perspective, prise en compte du relief des grottes,  préparation des pigments à partir d'ocre, de charbon ou d'oxyde de manganèse et peinture dans des zones nécessitant un échafaudage.

Venus_de_Lespugue_(replica).jpeg

Ces approches ne me semblent pas exclusives l'une de l'autre, la joie de peindre ou de sculpter n'est pas antinomique d'une communication avec les esprits dans le désir d'une chasse fructueuse. Et même l'explication de l'art pour l'art n'exclu pas le commerce avec un monde invisible. Quoiqu'il en soit, l'intuition que la réalité ne se limite pas au monde visible semble

 

 

 

GÖBEKLI TEPE, UN AUTRE MAILLON DU MYSTÈRE

Ces découvertes touchent aux origines de l'humanité et au mythe du premier artiste et les artistes contemporains s'en inspirent allègrement.

Ainsi, Picasso aurait déclaré à propos des peintures rupestres : "nous n'avons rien inventé" ou "nous n'avons rien appris". Quelque soit la véracité de ces propos, il est indéniable que l'artiste a été fortement influencé par cet art. En 2023 une exposition sur sa relation avec la préhistoire lui a été consacrée au musée de l'Homme. 

L'étude de la préhistoire ne propose pas uniquement une compréhension chronologique et linéaire de l'évolution mais dit aussi certainement d'une ontologie de l'homme. Dans cette perspective, les aspirations de nos ancêtres sont aussi les nôtres d'une génération à l'autre. 

bottom of page